• Ma Vie de Kinoise

    Je n’oublie pas…(Partie 3)

    Partie 2 ici 18 heures, la dame à coté a accouché cet après-midi. ” Elle était épuisée, nous avons fait une césarienne”, explique notre sage-femme. Il me dit “Ce sera votre tour bientôt, on va provoquer l’accouchement, vos contractions sont encore faibles et vous êtes à peine dilatée”. Je ne sais pas ce qui m’attend, donc je reste calme. Les contractions sont un peu plus perceptibles, mais pas douloureuses. Je respire. La fameuse respiration “comme un chien”. Ça semble fonctionner vu que ça m’aide à rester calme. Il me dit “C’est bien, on respire, à tout à l’heure”. Quand il revient, je ne sais pas combien de temps a passé,…

  • Ma Vie de Kinoise

    Je n’oublie pas (Partie 2)

    Partie 1 ici Le lendemain matin, je suis réveillée par des cris. Il est 6 heures. Une autre femme enceinte est arrivée. Elle hurle de douleur. Je la regarde, un peu perdue. Les deux infirmières présentes lui disent qu’elle m’a réveillée avec ses cris, ça ne semble pas être son souci. L’infirmière qui était avec moi la nuit nous dit à toutes les deux “je vais partir, mais avant on va prier ensemble pour que tout se passe au mieux”. Elle est si gentille. Elle me dit de continuer à être si calme, et que les cris de ma voisine ne doivent pas me troubler. Je souris, pas très rassurée,…

  • Uncategorized

    Je n’oublie pas…

    9 janvier 2009…Il est 19 heures. A cette époque, je suis rédactrice en chef à la radio, j’aimais trop ce métier…Bref nous ne sommes pas là pour ça… On m’a déposée à la maison quelques instants plus tôt. J’ai mis un pagne en mode “robe d’intérieur” (noué au niveau de la poitrine puis au cou) et comme cela arrive beaucoup depuis quelques mois, j’ai ouvert une boite de sardines. Je suis addict depuis un certain temps. Mon seul caprice de femme enceinte. Eh oui, je suis enceinte et à terme, j’en ai encore pour une ou deux semaines… Je sors jeter la boite à la poubelle, et je sens de…

  • Ma Vie de Kinoise

    Jour de vote

    30 décembre 2018.Il est 9h58…J’arrive au centre de vote,un lycée pour filles transformé pour la circonstance. Il a plu depuis les petites heures du matin et il faut sauter des flaques d’eau pour atteindre les bureaux de vote. Je pense aux élèves de cette école qui vivent cette situation régulièrement en cette saison des pluies. Des listes sont affichées devant chaque salle, il me faut quelques minutes pour repérer la salle où je vais voter. Je me mets au bout de la file, il y a 6 personnes devant moi.Le monsieur devant moi se déplace et me demande de lui garder la place.Je la lui garde…Il revient 10 minutes plus…